La campagne d’auto-promotion du lobby LGBT

1554434_10152779246460016_887964544_n

Les élections européennes ne sont plus qu’à 4 mois et de nombreuses campagnes sont lancées, tant par les candidats eux-mêmes que pour promouvoir certaines causes.

Le lobby LGBT representé par ILGA Europe à Bruxelles a lancé la sienne au Parlement européen. Des députés européens, y compris Ulrike Lunacek, ont posé devant les photographes au cours de la soirée de lancement au Parlement européen pour montrer leur soutien à la campagne intitulée « Come out 2014 European Election pledge ». 

La campagne a pour but de promouvoir 10 objectifs parmi lesquels:

L’adoption d’une feuille de route d’égalité LGBTI – en d’autres mots le même objectif que le rapport Lunacek.

L’adoption d’une directive de l’UE sur la non-discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

La promotion d’une définition inclusive de la famille dans les politiques de l’UE. Autrement dit, il s’agit de mettre à pied égal toutes formes de vie commune et ouvrir un « droit au mariage » pour les personnes de même sexe.

Faire de l’Union européenne le champion du monde d’égalité LGBTI…

Curieusement, la campagne ne s’arrête pas là: en réalité il s’agit aussi d’une campagne d’auto-promotion d’ILGA Europe. En effet, cette organisation qui reçoit déjà 1 million d’euros par an de la part de la Commission européenne pour couvrir ses frais de fonctionnement entre autres, fait aussi la promotion d’elle-même. Sur la page Facebook de la campagne d’ILGA on peut lire « I support ILGA-Europe. I came out for Human Rights » (« Je soutiens ILGA. J’ai fait mon come-out pour les Droits de l’Homme).

Ainsi, le lobby LGBT fait du lobbying pour son propre financement à travers les candidats aux élections européennes. La question est de savoir si ceux qu’ils prétendent représenter sont au courant de cette démarche?

Advertisements